« Urban-Culture Magazine : Les doigts dans la street »


Compte-rendu Ebouelle (Art) Contest 2011

Du jeudi 24 au dimanche 27 mars 2011, Festival Ebouelle, contest freestyle ski et contest graffiti. Situé dans la station des Gets, à 30 minutes de Cluses en Haute-Savoie. Altitude 1100m.

Ebouelle Art Contest :: Photos

Site idyllique pour le ski, petite station aux airs de hauts savoyards et aux senteurs des produits de la région, le festival Ebouelle dirigé par les Wetzayers se déroule en plein centre du village et aux abords des pistes.

Le concept ? Envoi du bois !
Deux épreuves de ski, amateurs et pro, pour s'envoyer en l'air sur la table afin d'envoyer du lourd ou pour le coup du bois.
Une épreuve incluant 4 collectifs d'artistes graphiques, pour un travail scénographique autour de la thématique déjà engagée dans le teaser de l'Ebouelle 6.

Armés de peinture, de pinceaux, de sprays et d'aérographes, les 4 collectifs sont venus s'affronter chacun de leur coté du village sur une fresque de 12 mètres par 3 et sur des anciennes télécabines du site. La station des Gets reprend des couleurs non pas grâce au soleil, plus que présent, mais bien grâce aux artistes.
Chacun son atout et aucunes limites.
Qu'il faille découper les planches, repeindre, construire des modules complémentaires pour les fresques, les artistes sont allés rechercher leurs originalités et spécialités pour retranscrire leur esprit du festival.
Quatre jours durant ils sont venus remettre à l'heure et à la couleur les espaces dédiés à leurs créations.

Vous pensez graffiti ? Pas seulement !
Planches de bois pour les fresques, tronçons de bois, copeaux, cartons, ... tout est mis à disposition et tout peut-être utilisé, que l'on envoie brûler les clichés, les artistes peuvent exploiter et démontrer leurs capacités créatives.

Premier jour, mercredi.

Accueil de l'équipe des Gets, serrage de mains et checks d'usages, visite de la station, de notre chambrée, du réfectoire et du site de la compétition. Ambiance jeune, détendue rien de plus normal ce sont des riders qui organisent, ici on nous le fait bien comprendre, nous sommes chez eux.

C'est d'ailleurs la famille de notre référent, Charles, qui nous hébergent, Mako et moi, qui me retrouve juré graffiti pour l'occasion, dans un coquet petit studio, parfait pour le week-end. Si vous voulez louer là-haut sur la station, nous vous donnerons de bonnes adresses... Je ne peux que remercier l'équipe des organisateurs, les Wetzayers. En attendant, installation des kickers des skieurs et parallèlement des crews de graffeurs et d'artistes :

Medlakolor : Chambéry & Lyon
Poulaié crew : Genève
Artefakt : Chambéry
Yote Pression : 74

Ebouelle édition numéro 6 peut commencer.

Ce n'est pas l'altitude qui nous coupe le souffle mais bien l'organisation des contests pour un festival si jeune.
Pour la sixième édition, Les Wetzayers sont là pour sérieusement rigoler et ambiancer la station.

De fait, une bonne mise en valeur des projets diffusés tout le long de la rue principale du site, à savoir devant et sur les terrasses des bars, tout au bénéfice des visiteurs et aux yeux des skieurs du contest pro.

La bonne humeur et le soleil sont au rendez-vous. Seule manque la neige pour le contest de jib dans la ville. Tant pis, on ne va pas se laisser abattre, la chaleur fait son effet : lunettes, terrasses et coups de soleil battent leurs pleins. Nous passons la majeure partie de l'après-midi à nous promener d'équipe en équipe afin de faire connaissance, discuter, échanger deux trois blagues et regarder l'avancement des étapes de réalisations.

Premier arrivé, premier servi !

Découverte du matériel, 150 sprays mis à disposition des graffeurs. Le collectif Medlakolor se met au travail et commence sa fresque sur les planches de bois.
Seule une après-midi leur suffit pour finir leur peinture, bombes et aérograff comme outils. Le résultat ? À couper le souffle. Les amateurs, curieux et néophytes sont conquis, de même le patron du pub de leur site : "ces mecs-là sont excellents".

Ebouelle Art Contest :: Poulaie Crew Ebouelle Art Contest :: Artefakt Ebouelle Art Contest :: Artefakt Ebouelle Art Contest :: Medlakolor

De leurs cotés, Poulaié Crew et Artefact, les deux autres collectifs présents, se mettent en place, (installation des planches et réflexion sur leur future production). "Ce soir je ne sors pas, faut que je sketche mon lettrage pour le mur..." - nous confie Cornflakes du Poulaié.

Impressionner avec des techniques picturales ou se dépasser grâce à son originalité ?
Ils ont quatre jours pour se décider et se mettre en oeuvre, heureusement pour nous, ça fait durer le plaisir. En attendant le collectif Medlakolor a placé la barre haute et ce, dans la bonne humeur que transporte ce début de printemps. Direction le réfectoire où tous les staffs de l'édition n°6 de l'Ebouelle viennent se restaurer autour de grandes tablées où se mêlent eau et vin, bonne ambiance et bonne bouffe. À entendre les festivaliers, un gros point mis en avant pour la qualité de la restauration... On échange les premières impressions de la journée et du lieu, "Au top ici, c'est la première fois que l'on vient on est loin d'être déçu, au contraire..." Tout le monde est d'accord là-dessus.

Ebouelle Art Contest :: Croquis Artefakt

Soirée improvisée à l'Irish pub devant le stand des Medlakolor (un dj set et un open mic) organisée par et avec le posse 33 de Chambéry. Ou comment enflammer le pub?! Les Medlakolor nous racontent quelques anecdotes, histoires et conneries autour de la scène et de quelques pintes. Le patron est fier de leur peinture et pour le coup ils sont v.i.p au bar, pas mal la vie d'artiste. Heureusement qu'ils sont sympas, on en profite un peu aussi !

Vendredi.

Un grand beau temps nous accompagne pour cette deuxième journée.
Rendez-vous au réfectoire où l'on voit déjà les cernes des participants, les organisateurs couchés à 5h levés à 7h confirment que la soirée était bonne. Et allez hop, chacun prend sa direction dans le village.

Continuation des fresques des collectifs, entre temps l'organisation dépose et distribue des rondins de bois, copeaux, souches et packs de bières. Ils pensent vraiment à tout. À défaut de faire une fresque, les artistes doivent se servir de tout leur environnement, c'est la mise en scène qui est jugée dans cette épreuve.

Medlakolor ayant choisi de finir le coté peinture hier, les gars investissent leur stand ; au menu, vente de toiles, customisation de casquettes et tee-shirts, graffiti et aérograff. Constructions en bois et autres avancent à petit pas.

Ebouelle Art Contest :: Artefakt

Artefakt choisit de partir dans un coté plus illustratif, aujourd'hui découpe de planche pour effectuer une fresque de bois en 3D, comme un pop-up taille géante, Influence d'illustration bd, autant dire que les choses ne vont pas être de toute facilitée.

Ebouelle Art Contest :: Détails Artefakt Ebouelle Art Contest :: Final Artefakt Ebouelle Art Contest :: Yote Pression in effect Ebouelle Art Contest :: Détails Poulaie Crew

Le Poulaié crew avance tranquillement dans sa réalisation, lettrage et fond, les suisses commencent à se mettre à l'aise. Nous continuons nos visites de courtoisies en tapant la causette aux peintres, nous les aidons à notre manière : partage d'avis, de conseils et de canettes de bières. Tout le monde participe !

Ebouelle Art Contest :: Photos Arrivé avec un jour de retard, le collectif Yote pression, originaire de Haute-Savoie, met de suite la main à la pâte ou le doigt sur le cap. Pas de temps à perdre afin d'être dans les temps, les autres collectifs ont d'ores et déjà bien avancé. Mise en place de leur stand, peinture murale et construction d'une immense tronçonneuse en carton. Le bar "Le Zébra", où se situent leurs planches les mets aussi à l'aise, boissons et même customisation du van utilitaire du bar. L'accueil de la station est vraiment impressionnant.

Le public est curieux. On entend les chuchotements habituels des passants : "Oh regarde chéri, c'est beau. C'est vous qui faites ça d'habitude ? Comment vous faites avec les bombes..." - Questions classiques auxquelles on ne peut échapper mais c'est le bon moment pour faire sa petite promotion. Après tout, faut bien se mettre en valeur.

La peinture anime le village et les bons retours des commerçant égayent tout le monde. Surtout les organisateurs.

Ski test pour le public, big air bag pour les amateurs du genre et contest big air amateur en fin d'après-midi, une belle table où les riders s'élancent ou plutôt s'envolent sous les yeux du public et du jury de la compétition.
On se retrouve dans les bar des coins, ce soir les suisses ont ramenés leur platines c'est eux qui ambiancent ce début de nuit. La soirée se déroule dans la bière et la bonne humeur...
Concert et dj set américain dans la boite de nuit de la station, l'Igloo. Ambiance snow et pro-rider sur le dancefloor, pour ceux qui ne se sont pas couchés et trop vannés après cette belle journée de ride. On y serait bien allé, mais l'histoire veut que l'on se soit fait gentiment refoulé à l'entrée de la boite ! «Trop de monde les amis, c'est blindé les gars...» Comme quoi la soirée est réussie.

Ebouelle Art Contest :: Photos Ebouelle Art Contest :: Yote pression sérigraphie Ebouelle Art Contest :: Photos Ebouelle Art Contest :: Photos

Samedi.

Faudrait peut-être commencer à dire au soleil de partir, la neige en prend pour ses degrés. La pression monte d'un cran pour les collectifs d'artistes, plus qu'un jour pour présenter devant le jury de la station. Artefakt continue son découpage de livre à taille humaine tout en continuant de peindre son histoire... Tranquillement, les suisses continuent leur fresque. Yote pression avance à grands pas : découpe de cartons, personnalisation des troncs d'arbres, ... le décor ressort littéralement de la peinture. Ils ont carrément preparé un flash pour sérigraphier des tee-shirts spécialement créés pour l'occasion : leur logo avec le slogan du festival. Malins les gars ! Les collectifs continuent la mise en place des peintures et du bois à mettre en valeur. Les choses ont de l'allure. Ces peintres ont des idées et du talent a diffuser.

Contest big air des skieurs pro histoire d'envoyer du bois sur la table et customisation de télécabines/bulles de la station par les artistes performeurs. On se fait plaisir et on nous le fait savoir. Les pros font leurs effets, rotations, tête en bas, frontside, backside air, 360°, 540° , 720°, corkscrew tout y passe... Et ce, sous le regard des spectateurs ravis.

Ebouelle Art Contest :: Lyricsson Suivi du concert de Lyricsson faisant bouger la foule dans le froid et la nuit tombante pour ne pas dire dans la bière et la bonne humeur. La foule les pieds dans la neige et pour ne pas dire la tête dans les nuages ne rechignent pas - faut l'admettre on s'est bien shaké - et on a tous bien profité du show.

Pour enchaîner avec le concert, les Wetzayers prévoient un road gap avec en suppléments des projections vidéos dans le village histoire d'enflammer le public et la station. Merci aux "Vidjettes". Les amateurs peuvent venir et dessiner en direct sur le petit ecran projeté en grand, je ne resiste pas à ce plaisir on y passe direct !
L'immense hip par dessus la rue principale est de taille aux égos des compétiteurs et ce soir les skieurs ont le feu aux skis et le public aussi... Rotations, frontside, backflips... La foule en folie est à son comble pour encourager les riders défiant les lois de l'attraction terrestre, comme s'ils en jouaient … et de fait ils se font plaisir et nous aussi par la même occasion.

Dernier jour, le jury prend les rennes :

Ebouelle Art Contest :: Photos Concernant le jury final de la dernière journée, Charles notre référant, un adjoint au maire de la station, le président de l'association des Wetzayers, Mako et moi-même sommes de mise pour comparer, juger et malheureusement nommer un vainqueur du contest. Rappelons que le winner des épreuves graphiques remporte un prize money de 2000 euros.
Alors forcément pas évident de nominer un gagnant des épreuves. Ne pas se laisser aller par l'affect, prendre du recul afin de tirer le meilleur parti de notre jugement. Je l'avoue, on a fait une grille ou l'on s'est tenu rigoureusement pour la décision finale. Réalisation, à savoir résultat visuel final, techniques mise en oeuvre pour la réalisation, thématique et scénographie totale, ont-ils tout utilisé pour mettre en oeuvre et en valeur leur projet ? Faut-il une explication ou est-ce que cela nous saute aux yeux ?

Tous prouvent leurs valeurs et chacun ont des points forts.

Artefakt a libéré un esprit de livre d'enfants pour adultes, illustratif, bd, des animaux joués d'humour, un pop-up taille humaine (si si c'est possible et c'était présenté !). Mako et moi nous sentions aspiré par leur fond... de l'esprit de la forêt. On ne se sent pas indifférent.

Ebouelle Art Contest :: Photos

Poulaié crew, choisi un style plus graffiti alliant lettrages, fond graphiques et illustrations : des explosions de bois jonchant le sol et des personnages en dehors de la fresque réalisée sur des planches redécoupées … On rentre plus dans la thématique, parfait ! les plus jeunes de cette édition savent peindre et nous le font savoir. J'aime assez cet esprit, si il n'y avait que la peinture peut-être auraient-ils mérité de prendre la première place. Ou est-ce mes ressentis personnels qui parlent ?

Ebouelle Art Contest :: Poulaie Crew

Le Yote Pression Crew nous a impressionné visuellement aussi, personnalisations de skis, du (vrai) bois coloré un beau montage de planches... La tronçonneuse géante finie m'éclate les yeux, un dieu façon Zeus jetant les éclairs d'Ebouelle. Ils ont des idées à revendre ceux-là. Ces malins ont repris les couleurs du festival, petit rappel discret qui plaît au jury de la station.

Ebouelle Art Contest :: Photos Ebouelle Art Contest :: Photos Ebouelle Art Contest :: Photos Ebouelle Art Contest :: Photos

Pour finir les Medlakolor nous ont bluffé sur tous les points.
Mise en scène théâtrale : costumes de moines et bande sonore rock façon new school "moyenâgeuse". Devant leur fresque ils se sont servis du bois pour construire un trône ou siège, une vrai tronçonneuse et une guitare le tout personnalisé, où chaque membre va devoir s'asseoir à tour de rôle. Ils ont compris comment jouer avec le public, l'affect et le ressenti physique.
Le premier à se faire convier est Charles, déguisé en Martial pour l'occasion (c'est lui dans le teaser !). Une fois soigneusement débarrassé de ses effectifs personnels par quelques moines féminins, un sceptre lui est amené où figure en tête un spray lui aussi customisé. Là, Martial doit ouvrir et lire un livre façon médiéval que les Medlakolor ont confectionné eux-mêmes, illustrations, aérograff, reprise de l'histoire et teaser du festival Ebouelle. Ok, ces mecs là ne jouent pas, ou ils le font sérieusement. En attendant un autre moine offre un verre d'un alcool fort de couleur louche... elle a l'air costaude cette boisson.

Ebouelle Art Contest :: Medlakolor Ebouelle Art Contest :: Medlakolor Ebouelle Art Contest :: Medlakolor Ebouelle Art Contest :: Medlakolor

Assis sur le trône à mon tour, j'ai l'impression de ressentir l'esprit d'Ebouelle. Mais qu'est-ce qui leur est passé par la tête pour cette mise en scène ? D'une voix lourde j'entends, "Bois mon ami", surpris par la qualité du breuvage j'hésite à l'avaler d'un trait, quand je me fais engueuler "BOIT !". Ok, c'est définitif, je ressens l'esprit tout autour de moi et jusque dans mon estomac. J'en ai même les yeux qui piquent. Le crew Medlakolor a bien dû se fendre la poire en nous faisant passer l'épreuve.
La note interactive personnelle met tout le monde d'accord.
Reculé dans un bar, notre jury formé de cinq personnes délibèrent, pas évident de s'accorder sur tous les points des différentes productions. On aime ci ou ça, on est plus touché par cela, je laisse parler et j'écoute chaque personne. Une fois le tour de table effectuée, je donne ma logique de notation et nous ne pouvons que nous mettre d'accord :

Les vainqueurs sont bel et bien les Medlakolor.

Je les entends encore à la remise des prix... Tenant la pancarte de la somme gagnée, "Comment je fais pour encaisser un chèque aussi gros ?"
Petite délibération discrète avec mon compère jury, Mako, est-ce que l'on a vraiment bien fait ? Tous le méritait. La décision est sans appel.. et je pense aussi que tout le monde a gagné à participer. C'est beau c'est cliché mais c'est vrai.

La journée se termine sur le concert de Luke invité specialement pour la dernière journée. Un bon vieux show rock à la française, il y en a pour tous les goûts.

Le concert se termine, il fait nuit et il pleut. Ça sent bien la fin de ces quatres jours de kiff. Le coeur morose, je suis triste que cela se soit passé aussi vite, j'ai à peine eu le temps d'en profiter qu'il faut déjà remballer.. À la prochaine j'ai envie de dire...

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top