« Urban-Culture Magazine : Les doigts dans la street »


Ebouelle Contest 8 - Yote Pression au sommet de son art !

Il y a un peu moins de trois semaines, dans un petit village d'irréductibles haut-savoyards se tenait la dernière édition du légendaire Ebouelle Contest. En tant que fidèles lecteurs, vous étiez déjà certainement au courant... Pour les autres, un petit retour en arrière historique s'impose.

Ebouelle Art Contest 2013 - Artefakt

L'aventure de l'Ebouelle Contest a débuté durant l'hiver 2004/2005 avec un objectif simple, réunir les riders locaux autour d'un événement freestyle convivial. L'événement, mené par des bénévoles et des potes, pour le plaisir, le plaisir de partager cette aventure avec le public, de faire parler de la station, de leur station, n'a cessé de s'améliorer au fil des ans, avec un concept de plus en plus abouti, grâce à une volonté sans faille et au soutien des différents services de la station. En huit éditions, l'esprit est resté intact et le contest s'est enrichi d'un petit frère : l'Ebouelle Art Contest, contest artistique au coeur même de la station. Un peu de couleurs et d'odeur de sprays, au pays des sapins et de la tartiflette, c'est assez peu commun pour le souligner.

Du ski freestyle, des arts graphiques et des concerts pendant trois jours, le tout dans une ambiance festive et conviviale... qu'on se le dise, quand nous parlons « d'Esprit d'Ebouelle », nous ne plaisantons pas ! L'Ebouelle Contest est même devenu l'un des événements incontournables de l'hiver !

Retour rapide sur cette dernière édition.

Cette année, pas trop d'inspiration pour décrire l'évènement, un petit goût d'amertume et de tristesse qui reste, peut-être à cause du temps qui n'était pas au rendez-vous ou tout simplement car cette dernière édition marque la fin de l'aventure Ebouelle.

Cette huitième édition aura tout de même tenu toutes ses promesses : du gros son (1995, Chinese Man), du gros kick et du gros niveau du côté du contest artistique, avec comme chaque année, des collectifs venus de toute la france pour se faire plaisir et tenter de remporter le prize money de 2000 euros.

Pendant trois jours, six collectif issus du milieu du graffiti se sont affrontés dans le centre de la station gétoise autour d'un concept unique : une épreuve de scénographie urbaine avec pour thème commun, "imaginer et retranscrire la fin de l'aventure Ebouelle Contest".

Malgré des conditions de travail rendues difficiles à cause de la pluie, les artistes ne se sont pas démontés et ont proposés au public venu en nombre des interprétations très variées. Travail de lettrage, 3D, sculpture sur bois, soin apporté au graphisme, mise en scène interactive.... le graffiti a littéralement envahi le centre de la station !

Une certitude : le niveau était très élevé cette année et le jury d'Urban-Culture a eu toutes les peines du monde à les départager. Malgré les propositions de corruption très intéressante des Medlakolor (rires).

Petit compte-rendu par crew.

Un big up au collectif Les Autres (Ekiem, Monsta, ...) qui étaient bien placés pour être dans le top 3 cette année, vu la barre haute qu'ils avaient mise l'année dernière, avec des finitions de ouf... Petite déception de leur part, je pense, de ne pas avoir pu terminer ce qu'ils avaient planifier, à cause du temps et de la pluie... Dommage, leur idée de cache secrète mécanisée avait l'air sympa.

Ebouelle Art Contest 2013 - Les Autres

Poulaié Crew, fidèles à eux-même au niveau du style, et dans la continuité de leur trip de l'an passé. Ils ont choisi de faire un rapprochement entre la crise économique actuelle et la fin de l'aventure d'Ebouelle, avec un clin d'oeil appuyé à leur réalisation de l'année précédente : l'esprit d'Ebouelle ne serait qu'un trip sous alcool. Manquait peut-être un peu de scénographie pour un contest artistique, mais bon, il y a ceux qui peignent en terrain et les autres... donc respect.

Ebouelle Art Contest 2013 - Poulaié Crew

Nouveau venu, le crew montpelliérain MPA 5.7, issus de la fusion de deux anciens crews du Sud de la France, était un peu les challenger de cette dernière édition. Pour leur première participation, ils ont mis le niveau très haut : Anamorphose, sculpture à la tronçonneuse, 3D à l'ancienne de folie, ... Bref, ils ne leurs manquaient pas grand chose pour obtenir la première place, mais l'Ebouelle Art Contest, c'est spécial, ce n'est pas seulement un contest de graffiti, il y a un esprit à faire vivre... Une édition de plus ?

Ebouelle Art Contest 2013 - MPA 5.7

Cette année, Medlakolor sont partis sur ce qu'ils savent faire de mieux : du graffiti. Les doubles tenants du titre n'ayant plus rien à prouver, ils étaient en diletante. Rien à redire, propre, efficace, et réglé comme une horloge suisse... Scénographie mégalo à prendre au second degré. (rires). Il termine troisième.

Ebouelle Art Contest 2013 - Medlakolor

Artefakt réalise une belle performance graphique pour cette dernière édition, avec leur imposant Helmut qui cachait une cavité renfermant le secret (de la fin) de l'aventure. Gros boulot accompli, un poil plus de finitions et c'était dans la poche. Il termine à la deuxième position juste derrière Yote Pression. Promis, on garde le secret de la grotte pour nous.

Ebouelle Art Contest 2013 - Artefakt

Whoop whoop ! Yote Pression au sommet de son art pour The Last One ! Arrivés deux fois deuxième, derrière les doubles tenants du titre, c'était leur dernière chance d'obtenir le Saint Graal. Et on doit dire qu'ils ont bien appris de leurs erreurs précédentes. Cette année pas de structure gigantesque, de perte de temps, juste une idée et une mise en scène originale : L'Odyssée de l'Espèce. Avec ce clin d'oeil aux "zinzins de l'espace/mars attack", et une touche optimiste (seul collectif à avoir eu une vision positive sur la fin de l'aventure), il remporte le contest et empochent du même coup les 2 000 euros de prize money ! Whoop whoop !! Pancarte man spirit !

Ebouelle Art Contest 2013 - Yote Pression

Gros big up aux crews, aux organisateurs, à la station et à tous les gens sympas que nous avons pu croiser sur places ces trois dernières années. Spécial remerciement à Charles pour son accueil irréprochable. À la maison quoi ! Cette édition sonne peut-être la fin de l'aventure Ebouelle Contest.... Mais ne jamais dire jamais ! Parole de Wetzayers ! À l'année prochaine, sur Mars !

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top