« Urban-Culture Magazine : Des grandes feuilles et beaucoup de substance... »


Entretien avec les deux comparses de l'émission "Ces années Rap"

Mais qui se cache derrière les voix de l'émission "Ces années rap" sur Radio Campus ?

Suite à de longues années d'écoute de rap et l'envie de faire de la radio, Antoine, étudiant en éco, s'est bougé sur un coup de tête, et après quelques interventions dans l'émission d'un pote sur Dijon, il s'est dit pourquoi pas moi. Résultat : cela va bientôt faire un an et demi qu'il présente "Ces Années Rap" sur les ondes de Radio Campus. Un kiff perso prolongé en somme.

Pour sa part, Gabriel, le jeunot de l'équipe, actuellement étudiant à Sciences Po Grenoble, a rejoint l'équipe cette année, après avoir suivi les débuts de l'émission comme tout le monde, devant son poste.

"Je me suis dit qu'Antoine avait quand même besoin de mon savoir faire et de ma technique en matière radiophonique, donc je lui ai proposé mon aide et il a accepté ! Non sérieusement, faire de la radio me trottait dans la tête depuis quelques temps, donc intégrer l'émission rap de grenoble c'était de la bombe. Du coup, j'ai contacté Antoine en juin dernier, et j'ai intégré l'émission début septembre !"

Ces Années Rap

Pourquoi cette émission ? Pour combler un manque sur les antennes ou tout simplement pour l'amour du rap ?

A : Un manque sur les ondes, je ne sais pas, mais quand on était plus jeune avec mes amis, dès qu'on allumait le poste et qu'on entendait du bon hip hop, on était ouf ... donc si notre émission peut faire le même effet à d'autres, c'est bien coolos.

G : Moi je penses que c'est les deux, on est l'une des seules émissions dédiées au rap dans le coin, du coup, c'était important que les amoureux du rap puissent en écouter à la radio locale, mais aussi pour que les artistes du coin aient un support de diffusion de leurs sons, qu'ils puissent venir rapper, etc. Après, c'est aussi super kiffant de passer des sons pour nous, découvrir tout le temps de nouveaux trucs, et surtout rencontrer en vrai les MC qu'on aime.

Pas trop de difficultés rencontrées pour installer cette nouvelle émission sur les ondes de Radio Campus ?

A : Non, ça n'a rien de compliqué, faut juste se bouger le cul. Il faut présenter un projet et une playlist. Faut connaître un peu Radio Campus aussi et savoir qu'ils attendent que tu ne passes pas forcément les têtes d'affiche… Il faut que ça soit un peu underground. Avant de proposer une émission à Radio Campus, il faut bien connaître cette radio et savoir qu'elle s'adresse à un type d'auditeur particulier. Il faut oublier le mainstream et le bling bling on va dire. Le créneau "rap français" était un peu oublié à Grenoble sur cette radio qui a vu passer pas mal de projets foireux auparavant. C'est une musique qui fait un peu peur à ceux qui la connaissent mal, sans doute à cause de toutes les merdes qu'on entend à la radio.

Une année hip-hop revisitée à chaque émission, ça donne envie. Après Smells Like Hip-Hop qui revisite l'alphabet en mode Hip-Hop, et l'apparition de plus en plus de documentaires sur les différentes facettes de cette culture, peut-on dire que les acteurs du Hip-Hop ont de plus en plus envie de faire renaître le Hip-Hop aux yeux de tous ? Ou est-ce simplement une demande grandissante de la société actuelle ?

A : Smells like hip hop, je connaissais pas, du coup je vais aller jeter un oeil. Un des buts d'émission, c'est de montrer ce qu'est le rap tout simplement, d'ouvrir au public une certaine conception du hip hop sans privilégier une époque sur une autre. Le rap est une musique encore récente et le nom "Ces Années Rap", ça veut aussi dire qu'aujourd'hui, en 2012, on est encore en plein dans l'époque hip hop (d'ailleurs les 30 dernières minutes de nos émissions sont consacrés à des sons récents). La preuve avec Gabriel, on a un paquet d'année d'écart et on est tous les deux autant passionnés. Mais franchement, pour ma part, je ne me suis pas autant posé de questions en débutant cette émission, par contre c'est clair que sur le net on voit de plus en plus de médias sur un certain hip hop un peu oublié pendant des années notamment par la radio Skyrock.

Petite indiscrétion, niveau interview et freestyle, c'est quoi le programme pour les émissions à venir ?

G : On a déjà fait pas mal de trucs tout de même depuis septembre, La Rumeur pendant leur passage à la Bobine, Fixpen sill à l'Ampérage, Contratakerz dans les studios, Odezenne à l'Ampérage et Al par téléphone. On va aussi avoir une émission spéciale Natural Weeding pour bientôt, c'est un groupe de jazz-hip hop qui va sortir son EP pour très bientôt. On est également en contact avec Demi Portion ou encore le label de Flynt... à suivre... Après début 2013, Oxmo Puccino est de passage à Gre, donc on est sur le coup, et tous les autres qui viendront par la suite. Après moi perso, j'aimerais beaucoup interviewer Dogg Master, qui est un producteur de G-funk de Saint Martin d'Hères, et pourquoi pas aussi Kedy, le nate dogg isérois... L'avenir nous le dira. Après niveau freestyle, on a décidé qu'on en organiserait un, une fois par mois, donc ça sera l'occasion de faire venir des MC's qu'on a déjà reçu (Contratakerz, Blind, Tortoz, Cram'shit), après tous les autres, les mecs qui veulent venir rapper, c'est open mic quoi.

Le kiff ultime en interview live, ce serait qui ?

A : En tant que passionné, j'aimerai bien avoir tout le monde en interview. La Rumeur qu'on a eu en début d'année et Al qu'on vient d'avoir, pour moi, c'était déjà un kiff énormissime. Mais on prend notre pied à chaque interview. Les groupes et artiste que j'aimerai bien interviewer sinon sont : Casey, Al, Nemir Virus, la Scred Connexion et beaucoup d'autres... Franchement, je pourrai vous citer tout le monde... on est aux aguets. Puis en février, y a Oxmo qui passe à la MC2… j'en ai des frissons..

G : Moi perso, l'interview ultime ça serait celle d'Aelpeacha qui est un de mes rappeurs préférés. Après, oui, comme dit Antoine, on a déjà eu la chance d'interviewer La Rumeur ce qui est plutôt ouf. Des anciens comme Dee Nasty, ça pourrait aussi être super intéressant.

Vos trois sons du moment ?

A: B-James - Ni honte ni fierté, Al – Scar, La Rumeur - Le chemin est long (attention je suis sectaire !!)

G : Pour moi ça serait Joke – Journée, Demi P – Continue d'y croire, et The Game – Strippers !

Plutôt old school ou new school ?

A : Good school !!

G : Pas de sectarisme, on écoute de tout !

Ricain ou français ?

A : Par fénéantise, plutôt français, parce que j'aime bien les comprendre les textes, j'aime bien les mots. Mais le rap américain reste supérieur dans beaucoup de domaines.

G : De même, je suis quand même beaucoup plus porté sur le rap français même si quelques trucs de cette nouvelle génération style Joey Badass, Lil B, Action Bronson,… me plaisent. Mais à part ça, je ne suis pas vraiment au courant des sorties, pour le coup j'écoute beaucoup plus de rap américain des 90's, que j'aime beaucoup.

Le concert de rêve (artistes disparus ou encore vivant) ?

A : Noir Désir !!!! En rap français, puisque c'est le thème de l'émission, j'aimerai bien voir NTM un jour quand même. En rap cainri : B.I.G., Nas et Big L. Et le meilleur concert de ma vie, c'était Cypress Hill aux Eurock y a 3 ans.

G : Moi je l'ai eu mon concert de rêve l'été dernier à Grenoble, avec le passage d'IAM qui ont tout déchiré, danser le mia avec 10 000 personnes : c'était fou.

Petit mot de la fin ?

G : Restez connecté, likez la page facebook Ces Années Rap et branchez-vous tous les lundis soir de 20h à 21h30 sur le 90.8 FM, les chosent arrivent !

A : Embrouillamini. Je vous jure que ça existe comme mot. Sinon grosse dédicace à Radio Campus Grenoble.

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top