« Urban-Culture Magazine : Les doigts dans la street »


Interview d'Ol'Kainry lors du Chamber'Hip-Hop Session 2

Ol'Kainry est un de ces rappeurs qu'on a l'impression d'avoir toujours connu, dont le nom nous est particulièrement familier, sans qu'il n'ait jamais véritablement explosé. En 15 ans de carrière, le boug' Freddy a pourtant sorti plus de 10 projets, seul ou en groupe, ainsi que de nombreux featurings.
Suivant son chemin personnel, il semble cultiver son indépendance, et se soucie finalement peu des calculs et des codes du rap game. À l'occasion de la sortie de son 5ème album solo, Urban-Culture l'a rencontré au festival Chambér'Hip Hop Session.

Ol Kainry

Ton nouvel album, « Dyfrey », arrive début 2013, comment ça se passe en ce moment ?

Normalement il devait sortir le 8 Décembre, mais j'ai repoussé sa sortie parce que j'avais besoin de prendre du recul, et de l'amener d'une manière particulière. Comme il n'était pas terminé, et qu'il y avait encore des collaborations à faire, il sortira finalement en Février 2013. J'ai fait ça pour le finir à temps, et dans un rythme régulier.

Tu dis qu'à chaque nouvel album, t'essayes de créer un nouvel univers, un nouveau concept, à quoi est-ce qu'on peut s'attendre pour Dyfrey ?

Ce sera un album plutôt personnel. Je l'ai appelé « Dyfrey » parce que c'est comme ça que m'appellent mes potes. Sur les morceaux, je m'ouvre sur des parcelles de ma vie et je me découvre, pour que l'auditeur se sente vraiment comme s'il était mon poto, comme si on était vraiment proche.

En tout cas c'est un album très musical. C'est à dire que j'insiste sur cet album pour dire que c'est plus l'album d'un rappeur, mais celui d'un artiste. Je prime sur la musicalité plus que sur le rap conforme du « 16 mesures – refrain – 16 mesures – refrain ». J'suis plus dans un délire très musical. En même temps j'ai pris de l'âge tu vois, j'écoute moins de rap qu'avant, et du coup ça joue sur mes goûts actuels.

Justement, à l'heure actuelle, comment tu te places dans le rap français ?

Comme un rebelle ! Tu vois, y'a ceux qui se battent pour la couronne, et moi je suis ce rebelle, indépendant, dans son coin, qui s'identifie à personne et qui fait ses trucs comme il veut. Je cherche pas à prendre la place d'un Booba ou d'un Rohff, j'suis juste dans mon monde à moi, laissez-moi tranquille, je fais mes bails quoi ! (= je fais mes affaires ndlr)

Et t'arrives malgré tout à trouver de l'inspiration pour des nouveaux projets ?

Toujours, mais j'ai tout le temps cette question, c'est de me dire « est-ce que les gens sont prêts ? » Parce que moi j'ai toujours eu de l'audace dans mes titres, je pense par exemple que pour sortir un projet comme « Soyons fous » faut être audacieux tu vois...

Ol Kainry - Pochette du nouvel album

La France, elle a ce défaut qui fait que quand t'es trop en avance, tu te fais baiser. Tu peux arriver avant-gardiste, ça va plaire à un petit groupuscule de public. Mais les autres arrivent après avec ton style, ils prennent les fruits de ce que t'as déjà semé alors que t'étais trop en avance, et là tu te fais baiser la gueule quoi. Alors maintenant, l'album Dyfrey qui arrive, est-ce que les gens sont prêts ? On le verra bientôt.

On te définit parfois comme « le plus américain des rappeurs français », qu'est-ce que tu penses de cette appellation ?

Ouais, en fait moi je dirais pas « américain ». Je dirais plus que je recherche une certaine liberté dans mon style. C'est à dire que j'ai pas envie de me contenter de l'avis du public : j'envoie ce que je dois envoyer et comme j'ai envie de l'envoyer. Si le public est prêt c'est bien, s'il est pas prêt, tant pis !

On t'as vu récemment aux côtés de Médine en studio, mais aussi dans une salle de boxe avec la Don't Panik Team. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

Ben Médine c'est un artiste assez sportif comme moi, qui est passionné de boxe. Et son père était un grand boxeur, qui a fait de grandes performances. Donc ils ont ouvert une école de boxe, et comme Médine savait que j'étais dans un club de MMA (Mixed Martial Arts, ou combat libre), ABS Team, il m'a dit « viens faire un tour chez nous ».

J'aime bien ce genre d'initiatives, c'est un projet que je soutiens totalement. Il faut booster les jeunes, et puis c'est gratifiant quoi.

Qu'est-ce que t'écoutes en ce moment ? C'est qui les artistes qui t'inspirent actuellement ?

J'aime la folie de Kayne West parce que c'est un artiste qui se pose pas de question, il envoie selon son inspi. J'aime bien quand les gens dépassent les codes, parce que je trouve qu'en France y'a un moule que tout le monde utilise, en essayant de faire la même chose que les autres. Personne ne prend réellement le risque, et moi j'aime bien les gens qui osent.

Au niveau de la promo de ton album, t'as déjà planifié ce qui t'attend ? Des radios, une tournée ?

Ouais, tout ce qui est classique, mais maintenant j'aimerais le conceptualiser quoi, le monter de manière différente. Il faut toujours faire différent des autres si on veut survivre et se démarquer. Aujourd'hui, j'ai plusieurs projets, plus de 10 ans dans le game même si je suis pas exposé comme un gros. Si je survis c'est parce que j'ai réussi à faire différent, donc je poursuis sur cette lignée.

Pour finir, à Urban-Culture on a un peu l'obsession des Top 3, donc quels seraient...

Ton top 3 cinéma ?

Ah là c'est dur ! Parce que moi je regarde tous les films, beaucoup de mangas aussi. Tu vois, je peux regarder un film comme Menace II Society qu'est totalement ghetto, et puis enchaîner avec La Ligne Verte, puis Hitman, ou même un film chinois ! (rires) Ah non, c'est trop dur ce que tu me demande.

Ton top 3 footballeur ?

Zidane, Ronaldinho et Platini

Ton top 3 musique ?

Michael Jackson, Nas et le Wu-Tang Clan

Un mot de la fin ?

L'album Dyfrey arrive en Février 2013, super avant-gardiste, j'espère que vous serez prêts pour cette claque musicale. En ce qui me concerne, je refuse de me plier aux codes de votre rap français, je resterais ce rebelle ! (rires) Et avec mes cavaliers, nous cavalerons sur les plaines en recherche de cette liberté ! LIBERTÉÉÉ ! (rires)

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top