« Urban-Culture Magazine : Des grandes feuilles et beaucoup de substance... »


La Convoc' - Soul Square - 4 beatmakers talentueux

Grosse caisse, caisse claire, ceci s'adresse à tout les fanas de classic hip-hop ! Un son brut, des samples jazzy, le quatuor Nantais Soul Square revisite la musique noire : hip-hop, soul et funk à l'honneur !

Soul Square - Crédit : Marie-Amélie Journel

Soul Square c'est 4 beatmakers talentueux qui se prennent pas la tête ! PermOne, Arshitect, Guan Jay et Atom le bien nommé -quintuple champion du monde DMC (Disco Mix club, turntablism, du scratch quoi !) avec son groupe C2C. Le groupe se lance dans une série d'EP millésimés dont voici le volume 2 -tout frais- sorti le 10 février en association de malfaiteurs avec Jeff Spec, rappeur d'outre Atlantique. Interview !

J'ai vu que vous étiez fan du Roi, alors qu'est-ce qui se putain de passe ?

Bah écoute les choses se font t'entends ! Ouais gros kif le Roi Heenok, on l'a même samplé à plusieurs reprises, notamment sur le morceau Futur Vintage de Fisto !

Retracez un peu votre parcours ! Comment s'est formé le groupe ? 

Le groupe s'est formé dans l'ouest, du côté de Nantes vers 2005. On était juste 3 beatmakers à l'époque, Guan Jay, PermOne et Arshitect. Atom nous a rejoint quelques années plus tard suite à sa collaboration sur l'album Live & Uncut (ndlr: leur premier album) en tant qu'ingénieur son et DJ. Le groupe est né d'une volonté commune de mettre en avant le travail de beatmaker.

Vous arrivez avec un album millésimé, il faut assurer derrière ! C'est beaucoup de pression ?

Il y a forcément toujours un peu de pression à la sortie d'un nouveau projet. Ne serait-ce que par rapport à notre public, nous ne voulons pas le décevoir. Maintenant nous n'avons jamais changé de manière de travailler, ou de penser notre musique. On se dit que si ça nous plaît, ça devrait pouvoir plaire à d'autres.

Vous êtes tous les 4 français, pourquoi avoir choisi l'anglais comme mode d'expression ?

L'anglais permet de mieux s'exporter, de ne pas avoir de frontière. Et ça colle aussi parfaitement à l'image du groupe, au type de son que l'on représente. Après on a déjà collaboré par le passé avec des rappeurs français, on n'est pas du tout fermé à ça.

Dans quel contexte s'est passé la rencontre avec Jeff Spec ?

Grâce à internet, comme souvent aujourd'hui. On est tombés par hasard sur l'un de ses clips (Specnology), on a vraiment kiffé son style, sa manière de rapper et le choix de ses prods. On a directement su qu'il serait un bon client pour un millésime ! Du coup on a rapidement fait un morceau avec lui pour voir si ça pouvait fonctionner. Et ça a fonctionné ! Humainement et artistiquement.

Vous arrivez à vivre de votre musique ou vous avez des jobs à côté ?

On a tous des jobs à côté à part Atom. Avec le succès de C2C et Beat Torrent, il a la chance de pouvoir en vivre. Après, ne pas vivre de la musique permet de ne pas être dépendant des ventes. Malheureusement aujourd'hui, pour vendre il faut parfois faire des choix marketing, changer un peu sa musique, la rendre plus grand public. On a jamais voulu faire ça, le fait de ne pas attendre de la musique qu'elle remplisse notre frigo nous le permet. Et il y a aussi le risque de se lasser, de ne plus faire de la musique par plaisir, mais par nécessité. On essaie de rester frais, même après 9 ans depuis la création du groupe.

C'est compliqué de jongler entre sa vie de mec lambda et sa vie d'artiste ?

Ce n'est pas évident en effet. C'est encore moins le cas quand on a un autre job à côté. Quand tu vois que PermOne doit prendre des jours de congés la plupart du temps pour pouvoir faire les concerts c'est un peu chaud. Mais bon on a pas trop le choix il faut savoir s'organiser, optimiser son temps !

Un regard sur la scène hip-hop française actuelle ? des artistes qui vous inspirent ?

La scène hip-hop française actuelle se développe beaucoup dans l'under. Beaucoup de groupes et de jeunes rappeurs talentueux émergent. C'est vraiment cool de voir ça ! Après on a parfois l'impression que c'est une nouvelle génération qui regarde un peu de trop près l'ancienne sans vraiment s'en détacher, avec des (trop) grosses influences de Dany Dan, Sage Po, Ill, X-Men qui sont vraiment flagrante. On aimerait entendre plus souvent des trucs vraiment neufs qui défoncent. Mais honnêtement, je préfère entendre une nouvelle énième version de Dany Dan qu'un nouveau La Fouine mille fois. (ndlr: amen )
Les artistes qui nous influencent aujourd'hui sont les mêmes qu'à nos débuts, et on est pas forcément original de côté là. On écoute finalement assez peu de nouveautés. Les artistes majeurs qui ont marqué le hip-hop mettent tout le monde d'accord, c'est même inutile de les citer une nouvelle fois.

C'est quoi la prochaine étape ? MTV ? Skyrock ? Ça vous plairait ?

On ne se fait aucune illusion de ce côté-là, tant que l'industrie musicale française ne se fera pas un gros ravalement de façade, on n'a aucune chance de passer sur ce genre de chaîne ou radio. Notre prochaine étape c'est un nouveau millésime pour clôturer la trilogie, et ensuite on se consacrera à un autre album où cette fois-ci les instrumentaux prendront une place beaucoup plus importante.

Des remerciements ?

Merci à tous ceux qui nous suivent depuis nos débuts, à ceux qui nous découvrent avec ce projet, à Musicast qui nous a permis de sortir ces millésimes, à Allofloride qui nous épaule sur nos concerts et à tous les artistes qui ont collaboré de près ou loin avec nous !

Merci à Arshitect d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et à Mathieu pour la mise en relation !

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top