« Urban-Culture Magazine : Les doigts dans la street »


Les français remportent le Braun Battle Of The Year !

Vous le savez parce qu'on vous en avait déjà parlé tout au long de la semaine précédant l'évènement : le Braun Battle Of The Year, c'était le week-end dernier, à Montpellier. Cette compétition internationale qui fait office de championnats du monde de breakdance a couronné pour la seconde fois les Vagabonds, le crew français en lices !
Urban-Culture y était : petit retour à froid sur l'évènement danse Hip-Hop le plus médiatisé de l'année...

Braun Battle Of The Year 2011 :: Portfolio

Le Braun Battle Of The Year, c'est le rendez-vous de l'année en matière de breakdance. Depuis deux ans déjà, nous avons la chance d'accueillir cet évènement en France. Pendant quelques jours, la cité Montpelliéraine a vibré au rythme de la danse Hip-Hop. Qu'ils soient issus des grosses nations du breakdance (USA, Corée ou Japon par exemple) ou d'autres pays tels que le Kazakhstan, le Guatemala, Israël ou les pays du Maghreb, B-boys et B-girls du monde entier foulaient le sol de l'Arena Park & Suites samedi dernier.
Cette année, la compétition s'est avérée riche en surprises, tant au niveau des showcases chorégraphiques et dans les finales des battles par groupes que dans la line-up du battle 1 vs 1, la compétition individuelle.

Sur la finale par crews du samedi, les japonais de Nine State Bboyz, les brésiliens d'Amazon crew ou les grecs de Dead Prezz ont notamment assuré de très belles prestations. Les danseurs russes présents ont également fait preuve d'une grande originalité en présentant des mouvements encore jamais vus jusqu'alors... Et de l'originalité, en 2011, ben ça fait du bien !
Tout le monde regrette l'absence du crew coréen Jinjo dans les phases finales de la compétition. Ce groupe, pourtant favori et tenant du titre, s'est vu éliminé après leur prestation chorégraphique pour avoir réutilisé le même showcase que lors d'autres compétitions au cours de l'année (le battle R16 en Corée, notamment).
Comme en 2006, les Vagabonds ont remporté cette compétition, après s'être imposés sur les américains de Battle Born en finale (Tiens, la dernière finale du Battle Of The Year opposant des français à des américains, c'était en 1998... Cette année-là, les américains l'avaient emporté !).

Et comme en 2006, nos petits frenchies se sont en plus offert le doublé, en remportant également le titre de la meilleure prestation chorégraphique !

Une double victoire donc, quelque chose qui ne s'était pas produit depuis... leur victoire de 2006 !
Pour la petite histoire d'ailleurs, seuls des crews français ont su réaliser ce doublé jusqu'à aujourd'hui. En 2001, soit il y très exactement dix ans, le crew Wanted Posse réalisait cette performance pour la première fois

La compétition 1 vs 1 a été remportée par Niek, alias Just Do It, du crew hollandais Rugged Solutions. Il a su enchaîner ses séries techniques très codées sans erreur et s'est montré mieux préparé que les autres. En finale, il a quand même eu à faire face à la révélation de ce battle 1 vs 1 : l'américain Vicious. Plein de style, de niaque et très complet, il est probablement l'outsider de ce battle qui aura marqué les esprits, et commence ainsi à faire parler de lui.

La déception de cette catégorie individuelle : l'américain El Niño que beaucoup attendaient, sorti tôt du circuit. (Il est à noter que Niek comme El Niño étaient également de la line-up du battle individuel Redbull BC one qui avait lieu ce week-end à Moscou... Et que les résultats ont été franchement différents puisqu'El Niño a disputé la demi-finale alors que Niek a été éliminé dès le premier tour.)

Enfin, le We B-Girlz, catégorie féminine, a sacré la victoire des japonaises (encore !) LiL FeNeSiS & yuRle, contre les françaises Aliya et Marion en finale.

De très belles images en tête au retour de cet évènement... Des performances incroyables, un niveau inouï. Une compétition assez énorme, qui attire près de 15 000 spectateurs. Des moyens colossaux, de la pub, des marques... Une médiatisation grandissante de la discipline, qui nous pousse nécessairement à se poser des questions. Les mêmes que l'on se pose depuis déjà quelques années, en tant qu'adeptes des cultures urbaines...

Nous rendons l'antenne, à vous la parole.

Peace !

Braun battle of the year 2011

Petit aperçu de ce que vous avez raté

Réagissez !

CSS

Blanc
Noir

Sans cadre
Avec cadre

Full Exit
Who
Top